Comment bien utiliser le déficit foncier ?

bien utiliser le déficit foncier

Actuellement, certains investisseurs dans la pierre se penchent, plutôt, vers l’immobilier ancien pour obtenir des avantages fiscaux. En effet, dans ce domaine, il existe plusieurs astuces, comme le déficit foncier, qui permettent de faire réduire les impôts, sans penser de niches fiscales. Effectivement, ce mécanisme concerne, tout simplement, d’une optimisation possible pour un investissement dans un bien locatif à rénover. Mais pour y profiter pleinement, il faut maîtriser la façon de bien utiliser le déficit foncier. Lire la suite ›

Comment créer une LMNP ?

créer une LMNP

Le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) est de plus en plus prisé par les propriétaires. Ceci est dû aux nombreux avantages qu’elle offre. Mais pour pouvoir bénéficier de ces privilèges, il faut d’emblée créer l’investissement. Comment faire alors ? Lire la suite ›

Comment profiter des atouts de la loi Girardin industriel ?

la loi Girardin industriel

La loi Girardin est un dispositif de défiscalisation outre mer, qui se présente sous différentes formes. Un de ces types est le Girardin industriel. Cette forme offre des avantages fiscaux très satisfaisants, via ses atouts. Mais pour bénéficier de ces aides fiscales, il faut, tout d’abord,  maîtriser la façon de profiter de ces derniers. Lire la suite ›

Que propose la loi Scellier ?

Que propose la loi Scellier

La loi Scellier est une ancienne loi de défiscalisation qui fut en vigueur du 01 janvier 2009 jusqu’au 31 décembre 2012. Mis en place pour remplacer le dispositif Borloo, ce produit de défiscalisation s’applique aux investissements locatifs dans le neuf. Comment alors ce mécanisme fonctionne réellement ? Lire la suite ›

Comment garantir ses loyers en loi Duflot ?

Depuis quelques années, des mesures de défiscalisation immobilières se sont succédé dans le but de relancer l’investissement locatif dans le neuf en France. Ainsi en est-il de la loi Duflot. Cependant, dans un souci de loyer impayé et de vacance locative, fréquente, les investisseurs hésitent souvent à se lancer dans ce type d’investissement. C’est en ce sens qu’avec le régime Duflot, des dispositions ont été prise afin de garantir les loyers et réussir par la même occasion l’investissement.

 Les types de risque possible en Duflot

Il existe plusieurs cas qui ne jouent pas en faveur de l’investisseur lors de la mise en location d’un logement. Ainsi en est-il :

  • du non-paiement des loyers du locataire pour plusieurs mois. Cette situation est assez désagréable pour le locataire car la plupart des cas, les loyers sont souvent la contrepartie d’un emprunt.
  • de la vacance locative, pour une durée indéterminée des fois.
  • de l’absence du premier locataire, or avec la loi Duflot, il est impératif de mettre le bien en location dans les douze mois suivant la mise en location du bien.
  • des dommages possibles causés par les locataires à leurs départs.
  • des dépenses liées aux procédures d’expulsion.

Conseils pour lutter efficacement contre les loyers impayés en Duflot

impayéIl existe plusieurs moyens pour garantir ses loyers en loi Duflot.

            Bien choisir son bien

La première chose à faire est de prévoir les impayés. Pour ce faire, il faut bien choisir l’emplacement du logement. En effet, un bien situé dans une zone ou un quartier en développement, un bien, se trouvant à proximité des commodités, ne risque pas de ne pas trouver des locataires. Outre cela, en loi Duflot, le principe est de respecter un plafonnement des loyers. Cette exigence est avantageuse pour l’investisseur, car pratiquement, en suivant ces plafonds, les biens sous la loi Duflot ont un loyer plus inférieur (20 %) à celui pratiqué sur le marché.

            Souscrire à des assurances

Contre les loyers impayés, l’investisseur peut souscrire à une assurance chez les assureurs privés ou auprès de l’Etat. Les assurances privées offrent souvent la garantie de base qui renferme les loyers impayés, les dégradations des logements et les dégradations immobilières. Ce type d’assurance est souvent facturé aux environs de 2 % du loyer (toutes charges           comprises). Depuis 2007, il est également de possible de se faire rembourser contre les loyers non dus par les locataires par l’’intermédiaire de l’Etat. Ceci peut se faire par la souscription à une Garantie Loyer Impayé (GLI). En principe, ce dernier prend en charge les impayés, les dégradations des logements après une mise en location et enfin, les charges liées à une éventuelle poursuite en justice des locataires. Le coût de ce type d’assurance varie entre 2 et 2,5 % du loyer, charges comprises.

Pour lutter contre les vacances locatives, l’investisseur peut également souscrire à une couverture en ce sens. Le coût de ce dernier varie également entre 2 et 2,5 %. Toutefois, il est à remarquer que ce type d’assurance n’est pas compatible avec une souscription à une GLI.

Comment prolonger loi de robien ?

Le dispositif de défiscalisation Robien permet de prolonger l’amortissement de votre investissement pour 3 ans renouvelable une fois s’il n’était prévu initialement que pour durer 9 ans. Découvrez tous les détails de cette prolongation dans cet article. Lire la suite ›

Quelle différence entre loi Malraux et monuments historiques ?

loi-malraux-et-monuments-historiques

L’investissement dans l’immobilier ancien, jusqu’ici, reste toujours un placement rentable et sûr. Deux dispositifs de défiscalisation sont au top dans ce domaine, à savoir la loi Malraux et celle du Monument Historique. Pour bien choisir, il faut savoir les points qui distinguent l’une de l’autre. Lire la suite ›

Tagués avec :

Pourquoi investir en loi Pinel ?

investire-en-loi-pinel

Quand on parle d’investissement dans la pierre, certains sont d’accord que le dispositif fiscal en loi Pinel est devenu le top des tops. Par ses avantages très fascinants, il se présente comme un outil performant en matière de défiscalisation. Mais pourquoi ?

La loi Pinel en un clin d’œil

Rien de compliqué, la loi Pinel est un appareil fiscal immobilier qui permet d’obtenir une réduction d’impôts sur le revenu, en acquérant un logement neuf, et en le louant pendant au moins six ans. Ainsi, on a plusieurs raisons de l’adopter comme mécanisme de défiscalisation. Lire la suite ›

Top